Les grades en daijido scs

Il faut avant tout, distinguer les grades fédéraux des grades d'Etat.

Les ceintures noires dites d'Etat, font références aux arts martiaux nantis de la délégation de pouvoir par le Ministère de la Jeunesse et des sports, autrement dit de l'Etat comme le judo, l'aïkido, le karaté, le kung-fu wushu et le taekwondo ...

Les fédérations non agréées et non délégataires mais toutefois déclarées en tant qu'associations regroupant d'autres associations déclarées pratiquant la même discipline, donc reconnues, peuvent décerner des ceintures noires dites fédérales, dans la mesure où les examens à chaque niveau de pratique soient conformes aux normes  des grades déjà existants, voire supérieurs.  Ainsi, le daijido n'échappe pas à cette règle et liste ses adeptes ceintures noires  conformément à la pratique des arts martiaux et sports de combat  en France.  De ce faîte, les ceintures noires fédérales en daijido ne seront reconnues pour l'instant que par la FFDDA et la WDC (organisme mondiale). 

Règlement du passage de grade fédéral en daijido.

Pour passer un grade "dan fédéral", le candidat devra être noté par au moins trois juges ayant au moins 2 grades au dessus du candidat aspirant.  Ce dernier devra justifier de ses années de pratique pour prétendre à passer son examen, de fournir un certificat médical de non contre indication à la pratique des arts martiaux et sports de combat, de montrer sa licence assurance de la saison en cours ainsi que de fournir un extrait du casier judiciaire N°3 datant de moins de 3 mois à la date de l'examen.

En cas d'oubli, ou d'absence d'un des documents demandés, la ffdda se voit dans l'obligation d'annuler l'examen du candidat, aucune dérogation ne sera acceptée, la décision est irrévocable. 

Le candidat peut en cas d'échec, conserver les unités de formation dont il a la moyenne et ne repassera que celles qu'il n'a pas réussi à la session prochaine.  En cas de réussite (moyenne exigée dans tous les UF après calcul des notes additionnées par l'ensemble des juges), le candidat sera listé sur le site de la fédération, ainsi que sur les archives de cette dernière, même s'il ne pratique plus au sein d'un club.   Pour les candidats désireux d'ouvrir une section daijido, ces derniers devront justifier d'une ceinture noire fédérale ou d'Etat, homologuée par leur fédération de tutelle, d'un diplôme d'enseignement fédéral ou d'Etat et suivre avec succès, les trois stages intensifs sur six mois, pour la pratique du daijido, avec un maître expert ou le maître fondateur du concept.

Les épreuves préliminaires dites "physiques" ne s'adressent qu'aux aspirants 1er dan.  Des aménagements pourront être apportés pour les candidats ayant un certain âge (voir le site daijido.org WDC).  

Le contenu des examens "dan" sont sur la sous-rubrique de grades et formations.   Vous pouvez la consulter à tout moment.

Le B.E.F ou Brevet d'enseignant fédéral :

La fédération française de daijido met en place un brevet d'enseignant interne à la fédération totalement bénévole, qui permet dans un premier temps d'initier le concept du daijido au public, qu'il soit débutant ou confirmé dans d'autres disciplines martiales.
Les titulaires d'un diplôme d'Etat (BEES, BPJEPS, DEJEPS ou DESJEPS) seront exemptés de certaines matières scientifiques telles que la physiologie science du sport, biomécanique et psychologie du sport déjà obtenus lors du tronc commun de leur discipline respective.
Pour participer à la formation du B.E.F de daijido scs, le candidat devra être majeur, titulaire de la ceinture noire 1er dan de daijido, obtenir son casier judiciaire N°3  (vierge moins de 3 mois) et être titulaire au minimum de l'AFPS (attestation à la formation des premiers secours).
Le programme dure 10 jours environ (4 pour les titulaires d'un diplôme d'Etat d'une discipline martiale, hors judo, et sports de combat ou self défense ne possédant pas de kata ou tao). 
5 modules de formation y sont étudiés :  1) Physiologie, science du sport et biomécanique.  2) Cadre juridique des APS (activités physiques et sportives) en France, étude des diverses instances officielles du sport français (CNOSF, DDJS ET DRJS, les fédérations agréées et délégataires...).  3)  Gestion d'une association de type Loi 1901, notion de comptabilité générale.
4)  Pédagogie et méthodologie de travail spécifique au daijido, gestion du stress, analyse des diverses situations de crise en self défense réaliste, conduite d'un cours.  5)  Etude historique du daijido, ses origines, la world daijido council et sa structure française (ffdda). Adhésion, vie asociative, devoir civique.   Formation sur 50 heures réparties sur une dizaine de jours en période bloquée.
Pour demander un dossier de candidature :  Veuillez envoyer un mail sur le menu contact ou téléphoner au 06.63.51.37.83 service formation des cadres.

Être juge arbitre national de daijido :

Le premier stage de juge arbitre national en daijido scs se tiendra le dimanche 08 décembre, en présence du maître fondateur de la discipline.  La formation lors de cette première réunion portera sur :
1ère partie :  Devenir officiellement membre du jury au passage de grade "dan".  Pour celà, les candidats devront au minimum être titulaires du 2e dan et suivre entièrement la formation (durée 2h).
A l'issue du stage, le maître fondateur désignera le responsable national des grades "dan" pour la saison 2020-2021.
Au mois de mai 2020, une autre formation (2e partie) aura lieu sur l'arbitrage en compétition (assaut, self défense réaliste, kata ou tao).
Une analyse complète des feuilles de notation sera à l'ordre du jour pour la réunion du 08 décembre.  Une impartialité sans faille est exigée.
Les candidats titulaires de la ceinture noire 1er dan peuvent postuler pour le titre de juge arbitre national (partie compétition uniquement).   A compter de la saison 2020-2021, la tenue officielle des juges arbitres nationaux de daijido scs devra être conforme au schéma ci-contre.
Costume 2 pièces (veste pourpre et pantalon noir).
Chemise blanche et cravate pourpre avec bande tricolore (ffdda).
Ecusson sur la poitrine gauche (côté coeur) de juge arbitre daijido.
Chaussures de salle souples noires de type feiyue chinois.
Le jury d'examen doit également porter cette tenue lors des examens au passage de grade "dan".
Les "officiels" dans le jargon de la fédération sont les cadres ayant une fonction au sein de cette institution.
Les cadres fédéraux féminins peuvent porter avec la veste, une jupe de type tailleur, légèrement au dessus des genoux.
La cravate et l'écusson seront fournis par la fédération lors de la titularisation du cadre.  
Les cadres fédéraux sont : Les membres du comité directeur, le directeur général, les juges arbitres et le médecin fédéral.